Trouvez du temps pour votre pratique

Dessin au pastel à l'huile pour trouver du temps pour sa pratique

Comment trouver du temps pour peindre lorsque s’enchainent plusieurs activités dans votre quotidien ?

“Je n’ai pas le temps, je cours tout le temps, je suis toujours fatiguée… “

Ces phrases ont été mes raisons pour ne pas réaliser mon rêve de faire ce que j’aime, dessiner et peindre. Je me disais qu’étant une maman d’enfants en bas âge, qui a en plus une activité professionnelle plus que prenante , il n’y avait aucune possibilité pour moi de trouver du temps pour apprendre à peindre. Au fil du temps, j’ai compris que soit, je restais prisonnière de mon quotidien et ne faisais rien d’autres que mes « devoirs habituels » , soit je trouvais le temps pour faire ce que j’aime.

J’ai opté pour la deuxième solution. J’ai arrêté de repousser un rendez-vous essentiel de ma journée, encore plus important que le linge , le repassage et même d’une certaine façon mon activité professionnelle. Alors, j’ai choisi de mettre ma pratique créative en priorité sur ma liste de tâches.

Ce rendez-vous avec mes couleurs devait passer avant toute chose, si je souhaitais l’honorer. Il fallait également que ma séance devienne une habitude, une séance que je pratique aussi machinalement que me brosser les dents.

J’ai trouvé le moment opportun à consacrer à ma pratique

Je me suis lancé un défi sur 30 jours et j’ai peint quelque chose sur mon carnet de croquis tous les jours.

De ce défi, j’en suis ressortie grandie.

  • J’ai évolué dans ma pratique
  • j’ai développé mon muscle de discipline
  • j’ai pris de l’assurance.
  • Et j’ai tant apprécié mes séances que peindre en est devenu une habitude .

A la suite de ce défi, j’ai pu définir de manière certaine le moment propice, ce temps où j’aurai l’espace qui m’était necessaire pour créer: il m’était impossible de faire quoi que ce soit en journée au vu de mon activité professionnelle. Et le soir après ma journée de travail , j’avais d’autres occupations liées à ma vie familiale. Je ne pouvais donc peindre que le matin avant d’aller au travail.

Les premiers réveils n’ont pas été simples. Mais une fois que j’ai pu mettre ma routine en place, j’ai adoré peindre quand tout le monde dort, j’ai adoré être seule avec mes modèles et les regarder vivre. En plus de cela, ces séances ont clarifié mes journées, m’ont remplie de positivité avant le boulot Voici en somme quelques astuces qui m’ont aidée à tenir mes engagements :

J’ai priorisé la peinture dans ma journée.

J’ai pensé que mes séances étaientt essentielles pour moi, parce que je pouvais y exprimer ma créativité. Je les ai donc notées dans mon agenda au même titre que mes autres tâches. Je me suis donné un minimum de 30 minutes tous les matins pour peindre.

Je me suis également fixé des objectifs, comme peindre un certain nombre de croquis par semaine. peut importe le nombre.

J’ai fractionné mes objectifs en petits morceaux. Par exemple, si j’avais l’intention de peindre un visage, mon intention du jour était de ne peindre que les cheveux, le jour d’après les yeux…“

J’ai intégré ma pratique à une routine quotidienne pour la rendre pour moi plus accessible.

Je prépare mon matériel la veille de ma séance programmée (je peins les matins). Comme matériel, j’ai bien entendu mes pastels, mais aussi la musique qui m’accompagne pendant mes séances. Le matin au réveil, je commence mes séances sans trop de résistance. Je peins pendant minimum trente minute et maximum une heure, car ensuite, je file m’apprêter pour le travail. C’est une routine que j’essaye de suivre. Il y a des jours où je suis fatiguée et je ne me lève pas. Dans ce cas, je me cale une journée le soir, même pour 10 minutes.

Je ne suis pas stricte avec moi-même. Mais j’essaye d’être disciplinée et d’honorer mes séances.

Après ma séance, je range soigneusement mon matériel et je le ressors le soir pour le lendemain.

Les phrases telles que je n’ai pas le temps, je cours tout le temps sont des croyances qui vous limitent dans vos possibilités créatives. Vous pouvez trouver 30 minutes dans votre journée pour votre bien-être. Car peindre est une activité de bien-être qui entretient votre santé mentale. Vous devez décider du moment de vos sséances et inclure celles-ci dans votre agenda.

Ne négligez pas votre pratique, car c’est en pratiquant qu’on évolue, qu’on se perfectionne. Priorisez vos séances. Considérez-les comme un cadeau que vous faites à vous même, un rendez-vous incontournable, un entretien auquel vous devez absolument assister. Car plus vous pratiquerez, plus vous remplirez votre puit créatif. Plus vous pratiquerez, plus vous prendrez confiance et assurance. Plus vous vous vous exercerez, plus vous élargirez vos horizons créatifs.

Alors ce temps que vous avez trouvé dans votre journée , que vous vous êtes réservé, même s’il n’est que de trente minutes, protégez-le. Votre entourage s’adaptera .

Ainsi ai-je trouvé du temps à consacrer à ma passion et y ai rencontré mon bonheur.

Et vous, comment trouvez-vous du temps pour peindre?

Tous les dessins publiés sur ce blog sont réalisés au pastel à l’huile. Dans cet article vous découvrirez pourquoi j’ai choisi ce médium pour mes moments créatifs.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *